PUBLICATION – Autoritarisme, hybridation et pratiques du pouvoir dans le Grand Khartoum : une étude des services de l’eau et du commerce de rue, par Laure Crombé et Guillaume Sauloup

Cet article propose une étude croisée des évolutions du commerce de rue et de l’approvisionnement en eau à Khartoum. Ces deux secteurs sont envisagés comme des révélateurs des restructurations de la gestion urbaine de l’agglomération. L’objectif de ce texte est d’interroger l’hybridation des réformes néolibérales, accrues depuis la moitié des années 2000, et des logiques de contrôle autoritaires. Cette approche s’appuie sur des enquêtes qualitatives auprès des acteurs quotidiens du service de l’eau et de la vente de rue, dans différents quartiers de la capitale soudanaise. La première partie revient brièvement sur l’évolution du régime autoritaire au Soudan, marquée par une adaptation à des modèles néolibéraux internationaux, et en interroge de possibles déclinaisons à Khartoum. Inspirés de ces modèles, les réformes de décentralisation et de privatisation génèrent un redéploiement de la bureaucratie de l’État à des niveaux intermédiaires, ainsi qu’une redistribution des prérogatives d’aménagement de l’espace urbain auprès de partenaires privés sélectionnés. D’autre part, dans les quartiers, l’intégration des récentes normes de gestion au sein des deux secteurs d’approvisionnement urbain conduit à l’imbrication de plusieurs logiques de contrôle, anciennes et nouvelles, qui redéfinissent les rapports d’autorité entre l’État et les citadins.

This article offers a crossed cases study of the evolutions of street trading and water supply in Khartoum. These two sectors are taken as indicators of the reorganization of the urban management. Our objective is to question how increasing neoliberal reforms, since the 2000’s, and dynamics of authoritarian control are embedded and hybridized in this management. Our approach leans on two qualitative fieldworks among daily workers of the two sectors and inside several district of the Sudanese capital city. The first part briefly outlines the context of the Sudanese authoritarian political regime in order to question its possible urban declinations. Then the integration of mechanisms of control is analysed at two levels. Decentralization and privatization reforms fit with international models of urban management. In on hand, these reforms are the place of a redeployment of the state bureaucracy at intermediary levels, as well as they involve the redistribution of urban planning responsibilities to selected private partners. In the other hand, among the districts, the integration of new norms of management in both of the urban supply sectors underlines the diffusion of logics of old and new logics of control and relationship of authority in daily life.

Laure Crombé et Guillaume Sauloup, « Autoritarisme, hybridation et pratiques du pouvoir dans le Grand Khartoum : une étude des services de l’eau et du commerce de rue », L’Espace Politique [En ligne], 30 | 2016-03, mis en ligne le 09 décembre 2016, consulté le 08 janvier 2017. URL : http://espacepolitique.revues.org/4018 ; DOI : 10.4000/espacepolitique.4018

Laure Crombé est doctorante en Géographie à l’Université de Paris Ouest et à l’Université de Fribourg (Laboratoire Mosaïques, UMR 7218 LAVUE). Guillaume Sauloup est doctorant en Géographie à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (UMR 8586 PRODIG).

Ils ont tous les deux reçu le soutien du CEDEJ Khartoum pour la réalisation de leur terrain au Soudan.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *